La marche était trop haute

By 18 février 2019Match

J17. LFH. NANTES – METZ | Dimanche 17 février 2019 à 18h00 au Complexe Sportif Mangin-Beaulieu

Après Brest la semaine dernière, c’est l’autre gros morceau du championnat qui se présentait à Mangin dimanche. Et une fois de plus, c’est à guichet fermé que le match s’est disputé, devant un public qui a répondu présent en nombre pour soutenir les Roses dans leur quête de l’exploit.

Nantes veut y croire

 

En tout, ce sont 10 Championnes d’Europe qui étaient présentes sur le parquet de Mangin et elles s’illustraient dès le début de la rencontre, avec notamment Manon Houette et Laura Flippes côté Metz, et Catherine Gabriel et Camille Ayglon-Saurina côté Nantes. Les 2 équipes se rendent coup pour coup dans les première minutes de la rencontre (4-4, 8’) et les Nantaises se donnent le luxe de prendre les devants à la 10ème minute (5-4). Mais Metz profite des fautes offensives nantaises pour monter les ballons et reprendre l’avantage (5-6, 13ème).

Catherine Gabriel, bien aidée par sa défense est une nouvelle fois impériale dans sa cage et permet aux Roses de rester au contact. Nantes continue de tenir la dragée haute face au leader incontesté du championnat, pour le plus grand plaisir des 2300 spectateurs présents à Mangin qui assistent à du handball de haut niveau.

Paule Baudouin, sur pénalty à 2 reprises, donne l’avantage à son équipe (7-6, 17ème  puis 9 à 7, 21’) et les Roses conserveront cette avance pour virer en tête à la mi-temps (11-9).

Le camp nantais, et tout le public, se permet de croire à l’exploit.

 

Metz, incontestablement

Au retour des vestiaires, Metz ne compte pas laisser les Roses espérer trop longtemps et met tout de suite du rythme pour recoller au score (11-11, 33’)

puis prendre les devants (11-13, 35’). Allan Heine décide de poser un temps-mort pour remobiliser ses filles mais les solutions offensives se font rares, et la gardienne de Metz,  Kapitanovic, réalise elle aussi quelques prouesses (12-16, 39’). Les messines ne tremblent plus devant le but nantais, et l’écart se creuse progressivement (14-20, 45’). Les Roses n’abdiquent pas pour autant, et soutenues par une salle comble, elles continuent leur effort pour rester au contact (18-23, 51’).  Le public continue de pousser derrière son équipe mais la marche était trop haute ce soir pour les Roses qui s’inclinent finalement 20 à 27.

 

Statistiques de la rencontre

NANTES : 5. LOQUAY ; 6. LIGNIERES ; 11. AYGLON-SAURINA ; 12. ANDRE ; 13. DANCETTE ; 18. BAUDOUIN ; 19. GOMES ; 20. AHANDA ; 22. MITROVIC ; 33. ESCRIBANO ; 41. BEGANOVIC ; 77. BELLEC ; 93. EKOH ; 94. GABRIEL

METZ : 1. GLAUSER ; 3. EDWIGE ; 7. ZAADI ; 8. FLIPPES ; 9. NGOUAN ;  10. NOCANDY ; 11. HOUETTE ; 12. KAPITANOVIC ; 15. LEVSHA ; 17. KANOR ; 18. ZYCH ; 22. SMITS ; 27. MAUBON ; 29. NIOMBLA

Nantes Atlantique Handball

Author Nantes Atlantique Handball

More posts by Nantes Atlantique Handball

Leave a Reply