COMMUNIQUÉ OFFICIEL

Suite au communiqué de presse diffusé par l’Association des Joueurs Professionnels de Handball le jeudi 13 février 2020, le club du Nantes Atlantique Handball tient à réagir.

Le président Arnaud Ponroy, les joueuses (représentées par Léa Lignières (capitaine) et Camille Ayglon-Saurina) et Allan Heine se sont exprimés ce jour lors d’une conférence de presse.

Le président a tout d’abord voulu rappeler le fait qu’en aucun cas ces tests ont été effectués illégalement ou à l’insu des joueuses. Ils ont, au contraire, été effectués dans un but de protection des joueuses : « Il ressort de cette affirmation faite par le syndicat des joueuses qu’il y ait un élément vrai : des tests de grossesse ont bien été fait. Cependant, deux éléments sont faux : les tests n’ont rien d’illégaux et ces tests de grossesse n’ont pas été effectués sans l’autorisation des joueuses. »

Arnaud Ponroy a également rappelé que les tests demandés par les instances fédérales le sont « à minima » et que « chaque praticien est libre d’ajouter des tests qu’il estime être nécessaire pour avoir une bonne idée de l’état physiologique et de l’état de forme de la joueuse de haut niveau ».

La parole a ensuite été prise par la capitaine de l’effectif, Léa Lignières : « Je voudrais d’abord parler du médecin du club qui est une personne de confiance. C’est quelqu’un qui est bon dans son travail, qui est là pour nous à n’importe quel moment. Aucune information n’a jamais été divulguée, il n’a jamais trahi le secret médical et ça c’est vraiment quelque chose d’important pour nous ».

Avant que Camille Ayglon-Saurina ne poursuive : « Je voudrais aussi vous rappeler que Thibaud est le référent maternité chez les sportives au niveau des Pays de la Loire donc ce test est un test qu’il pratique régulièrement chez les sportives qu’il accompagne. Je pense que la surprise a été grande pour lui quand il a vu tout ce battage médiatique car c’est quelque chose qu’il a l’habitude de faire.
Ce qu’il est également important de savoir c’est que ce test a été ajouté à la liste demandé par le médecin fédéral mais cette liste est non exhaustive et l’ordonnance nous a été remise en main propre. Ça n’a donc pas été fait, comme on a pu le lire dans la presse, de manière insidieuse, ça n’a pas été caché. Chacune d’entre nous a eu dans les mains une ordonnance où le dosage Béta HCG était indiqué. »

Retrouvez la vidéo de la conférence de presse ci-dessous 
Nantes Atlantique Handball

Author Nantes Atlantique Handball

More posts by Nantes Atlantique Handball

Leave a Reply