Présentation d’Allan Heine

Allan Heine est arrivé lundi 10 décembre à Nantes. En provenance du Danemark, c’est la première fois qu’il va entraîner une équipe à l’étranger.

Il a été présenté à la presse cet après-midi, accompagnés de son adjoint Guillaume Saurina et du Président Arnaud Ponroy.

 

Allan Heine, entraîneur du NAHB

Un mélange de cultures

Le Président a démarré la conférence en appuyant sur les raisons qui l’ont poussé à choisir un entraîneur étranger : « Il était important pour nous de choisir un entraîneur pouvant nous apporter quelque chose de différent, avec une culture handballistique différente, afin de créer quelque chose de nouveau. » Toutefois, il n’a pas été question de précipiter les choses en cette période de trêve internationale : « j’ai tenu à ce que Guillaume et Allan échangent beaucoup tous les 2 avant de signer quoique ce soit » confie le Président du NAHB avant d’ajouter « il était important qu’Allan connaisse le contexte et les personnes avec qui il allait travailler avant de s’engager, et inversement pour Guillaume ». Les 2 hommes ont donc été en contact dès le début des discussions et ont beaucoup échangé « dès que le nom de Allan a été évoqué, j’ai fais des recherches sur ce qu’il avait fait jusqu’à présent. On est ensuite entré en contact très rapidement puis fréquemment afin que je puisse mettre en place des choses en adéquation avec ce qu’il souhaitait » ajoute Guillaume.

Guillaume et Allan lors de leur 1er entraînement en commun

Allan partage l’avis de celui qu’il surnomme Soso, et est persuadé du bon fonctionnement de cette collaboration : « Soso et moi on a la même vision du handball, et on pense de la même façon. Je sais que l’on va être complémentaires, avec d’un côté son passé de joueur professionnel et sa connaissance du  championnat français, et d’un autre mon regard neuf et mon approche scandinave. Je suis sûr à 100% que ça va marcher ».

Arriver en milieu de saison, une belle opportunité

Âgé de 38 ans et pour sa 1ère expérience à l’étranger, Allan Heine préfère parler d’opportunité plutôt que de challenge lorsqu’on évoque son arrivée en milieu de saison : « on peut voir cela sous 2 angles différents, et je préfère dire que c’est une très belle opportunité, à la fois pour le club, pour moi et pour les joueuses. Je vais essayer d’apporter un regard neuf, quelque chose de nouveau, et j’espère que l’on arrivera à faire quelque chose de bien tous ensemble ».

Le contexte du club et de l’équipe, Allan le connaît mais il n’est pas inquiet : « Toutes les équipes ont un problème, il ne faut pas s’arrêter à cela. Il y a beaucoup de potentiel dans cette équipe, on va travailler sur des détails importants de l’attaque et de la défense, et si on est assez chanceux pour garder les joueuses sur le terrain, sans bobos, et que nous sommes assez bons dans notre travail, je pense que nous pourrons aller concurrencer les meilleures équipes du championnat. »

 

Même s’il a suivi le championnat français d’assez loin jusqu’à présent, via des joueuses danoises évoluant en France et quelques joueuses françaises qui sont passées par le Danemark, Allan a déjà rassemblé un maximum d’informations sur son équipe grâce aux vidéos de la 1ère partie de saison.

 

Il a déjà son idée vers où il souhaite emmener les Roses : « De ce que j’ai pu voir sur les vidéos, je trouve que notre défense est un peu naïve et que notre attaque est un peu trop complexe par rapport à ma philosophie de jeu » avoue le technicien danois. « Je pense qu’il faut que l’on mette d’avantage de simplicité dans notre jeu, afin que chaque joueuse comprenne facilement ce qu’elle doit faire, et ce qu’elle soit française, serbe, espagnole ou autre. Cela évitera d’ajouter de la pression et du stress aux joueuses, mais aussi et surtout les malentendus qui sont très néfastes sur le terrain. Elles joueront alors plus libérées et ce sera beaucoup plus simple de bien jouer. »

Sa rencontre avec les Roses

Arrivé lundi matin à Nantes, Allan dirigeait déjà la séance du lundi après-midi. Après s’être présenté rapidement auprès des joueuses, il est tout de suite entrer dans le vif du sujet : « j’ai été très content de la première séance d’entraînement hier, les filles ont été très appliqués et investies. J’ai déjà hâte de retourner sur le terrain pour travailler encore. » nous confie-t-il.

Mardi matin, il a convoqué le groupe un peu plus tôt afin de se présenter plus amplement et expliquer ses méthodes de travail à son effectif.

 

La préparation continue en cette période de trêve et les Roses joueront un match amical mercredi 12 décembre face à Brest à Lanester. Plus d’informations sur ce match de gala ici.

La reprise du championnat est prévue samedi 29 décembre chez la lanterne rouge du championnat, Saint-Amand.

Le prochain match à domicile aura lieu le samedi 12 janvier 2019 à 20h30 face à Fleury au Complexe Sportif Mangin-Beaulieu ; réservez d’ores et déjà vos billets pour venir encourager les Roses !

 

 

 

Nantes Atlantique Handball

Author Nantes Atlantique Handball

More posts by Nantes Atlantique Handball

Leave a Reply