A la découverte de … Floriane André

On continue la mini-série : « à la découverte des recrues ». Arrivées cet été dans l’équipe des Roses, nous allons vous présenter tour à tour les nouveaux visages du Nantes Atlantique Handball.

C’est au tour de Floriane André, pensionnaire du centre de formation, de se prêter au jeu. Floriane est actuellement en stage de préparation avec l’Équipe de France Junior à Plan-de-Cuques.

Au programme : un match amical contre Aix Bouc Bel Air (N1F), le samedi 1er décembre et le tournoi Femina Cup avec les équipes de Besançon LFH- Toulon LFH – Super Amara Bera Bera (Champion d’Espagne) – St Trond (D1 Belge) – Plan de Cuques (D2F) – Stella St Maur (D2F) – Danemark U19.

Floriane André, gardienne du NAHB

Surnom : Flo

Numéro : 12

Poste : Gardienne

Née le : 30/05/2000

Taille : 184 cm

Nationalité : Française

 

 

 

Floriane, peux-tu nous présenter ton parcours pour commencer ? A quel âge as-tu commencé à jouer au handball ? Pourquoi as-tu choisi le handball quand tu étais petite ? 

J’ai commencé le handball à 12 ans, à Saint Chamond c’est un club de la Loire. J’avais fait des sports individuels avant (7 ans de natation, 1 an de gymnastique et 4 ans de tennis) mais j’avais envie d’essayer un sport collectif.  J’ai d’abord joué arrière et gardienne, et puis je me suis mise au poste de gardienne parce que ça permettait de me retrouver dans l’individualité comme c’est un poste à part, tout en étant dans collectif quand même donc c’est bien. Je suis restée 6 ans là-bas. 3 ans après avoir démarrer le hand, je suis rentrée au pôle et j’ai également connu mes premiers stages avec l’équipe de France cadettes. J’ai ensuite participé à tous les stages à peu près, j’ai fait les championnats d’Europe l’année dernière et les championnats du Monde cet été, tout ça avec l’équipe de France Jeunes. Depuis septembre je suis ici à Nantes et j’ai été de nouveau prise en stage avec l’équipe de France Juniors cette fois-ci.

Au cours de ton parcours, as-tu eu des coaches qui t’ont marquée ?

J’ai surtout un coach de St Chamond qui m’a beaucoup marquée. Il me suit depuis mes débuts au hand et il a toujours été là pour moi et il l’est encore si j’ai besoin.  Il est parti à Bourg de Péage. Il a su comment je fonctionnais dans ma tête, comment il fallait me guider.

Et il y a aussi un coach en équipe de France, spécifique gardien qui m’a beaucoup aidé, il s’appelle Lionel Bourgey, il a su me comprendre dès le début et ça a super bien marché dès le début pendant les 2 ans l’équipe de France Jeunes. On continue à s’envoyer des messages, et il continue à me conseiller même si je suis passée chez les Juniors.

Peux-tu nous dire, en toute objectivité bien sûr, quels sont tes points forts et tes points faibles dans ton jeu ?

J’ai une bonne lecture de tirs, d’impact sur les tirs à 9M. Je prends beaucoup de place de par mon gabarit donc aux ailes je peux être en réussite à certains matchs.

J’ai encore du mal à lire le jeu quand il y a beaucoup de rapidité dans la circulation de balle, je ne me place pas toujours bien et je peux donc être en échec dans ce genre de situation. Sur les tirs extérieurs, 1 et 2, je ne suis pas très à l’aise non plus et je n’ai pas beaucoup de technique pour les jets de 7M.

Mais je vais apprendre avec les deux bonnes gardiennes qu’il y a ici.

Comment as-tu vécu ton arrivée à Nantes ? Quelles sont tes impressions sur la ville ?

J’appréhendais un peu le fait de partir loin de ma famille, mais finalement tout est allé assez vite et je n’ai pas trop eu le temps de m’en rendre compte.  Mais après, il m’a quand même fallu un temps d’adaptation par rapport à la ville, c’est une ville qui bouge beaucoup et en même temps sur l’île c’est assez calme et on est proches de tout donc c’est plutôt bien. Avec le pôle j’étais sur Lyon donc je suis quand même habituée aux grandes villes. Le gros changement c’est surtout d’être loin de mes proches.

Et comment s’est passé ton intégration au sein de l’effectif du NAHB, à la fois avec l’équipe professionnelle et l’équipe réserve ?

Avec les pros ça s’est super bien passé, elles ont toutes été super sympas avec moi et elles le sont toujours. Elles sont toujours là pour nous conseiller, si on a des questions, elles nous répondent sans problème donc c’est super bien. Avec les gardiennes, c’est super bien, dès que j’ai une question, elles me répondent, si pour un exercice j’ai besoin de quelqu’un pour tirer, elles sont dispos. Donc franchement c’est super sympa.

Avec la N1, que je vois moins souvent, ça s’est super bien passé aussi.  Je m’entraîne rarement avec elles mais je m’y retrouve quand  même. Mon poste de jeu me le permet aussi parce que je n’ai pas d’enclenchement à connaître par exemple. Et avec mon binôme Laura, ça se passe super bien.

Comment s’est déroulé le début de saison pour toi?

Je joue tout le temps avec la N1 et c’était assez difficile en début de saison, j’ai eu beaucoup de mal à réaliser que ce n’était plus mon équipe précédente donc j’ai eu du mal à me mettre dedans. Il y a eu un match notamment où je n’étais vraiment pas dedans et où j’ai réalisé que ça changeait vraiment. Maintenant, je commence à me lancer petit à petit donc c’est bien.

Et avec les pros, je ne joue pas avec elles mais sur les entraînements c’est bien. Ça change quand même de niveau mais c’est super bien pour progresser. L’intensité n’est pas la même, ni la fréquence d’entraînements.

Arrives-tu à concilier le handball et tes études?

Au début c’était très difficile parce que je n’avais pas encore mon aménagement mais maintenant ça va. Il y a certains cours que je rate à cause des entraînements mais j’arrive à les récupérer.

A titre personnel, quels sont tes objectifs au NAHB ?

Je suis venue à Nantes car c’est un club professionnel et le projet me plaisait beaucoup. Le fait qu’il y ait des objectifs élevés m’a attirée. Il y a des joueuses internationales, elles le sont quasiment toutes donc c’est génial. J’étais sûre de progresser en venant ici.

Mon objectif à Nantes est de pouvoir disputer des matchs en D1 si je peux et surtout, c’est un objectif au quotidien, mais c’est de progresser continuellement. Et avec l’équipe de France ça serait de faire les championnats d’Europe l’été prochain.

Quand tu ne joues pas au hand, quels sont tes hobbies ?

J’aime bien sortir avec mes ami(e)s, même si ici je n’en ai pas encore beaucoup (rires). J’aime bien profiter de mes ami(e)s et de ma famille. Après, j’adore regarder des séries aussi bien sûr !

As-tu des rituels particuliers avant les matchs?

Pas spécialement, mais disons que j’ai une place particulière quand je m’échauffe. J’ai tendance à m’échauffer en première sur les tirs, mais sur les relances c’est plutôt l’autre qui démarre. C’est un peu un rituel, car peu importe mon binôme j’essaye toujours de faire comme ça.

Place à quelques questions sur tes nouvelles coéquipières ; selon toi, dans l’équipe, qui est :
  • La plus travailleuse ? Manon
  • La plus râleuse ? Poly
  • La plus drôle ? Armelle
  • La plus tête en l’air ? Elaine
  • La plus bavarde ? Karichma, mais c’est positif !
Que peut-on te souhaiter pour la suite de tes aventures au NAHB ?

Que je prolonge mes années à venir à Nantes et une place en D1.

 Le mot de la fin pour les supporters du NAHB :

Venez nombreux nous encourager car il n’y a pas assez de monde encore !

 

MERCI FLORIANE !
Nantes Atlantique Handball

Author Nantes Atlantique Handball

More posts by Nantes Atlantique Handball

Leave a Reply